AERO-TENS'

Tensiomètre AerofleetLa tension juste et équilibrée de l'haubanage sur un voilier est extrêmement importante.
Beaucoup de navigateurs négligent de contrôler ce point crucial en début de chaque saison, après chaque démâtage et pour des changements de réglage.
Un réglage adéquat du gréement dormant améliore les performances du voilier, en cap et en vitesse.
D'autre part, un équilibre des réglages permet un soulagement de l'accastillage du mât et du pont (cadènes, ferrures de mât, etc) et augmente la longévité des pièces sous tension, ainsi que la sécurité. 

Contrairement à ce que l'on croit, un gréement mou est plus dommageable pour la coque qu'un gréement ajusté. Une insuffisance de tension réduit la charge normale qui doit être transmise à la coque.
Un gréement mou ou mal réglé crée des mouvements excessifs du mât et des chocs néfastes à long terme.
Les coques modernes ne souffrent pas si les tensions sont bien ajustées.
La tension idéale des câbles doit se situer au environs de 15 % de la charge de rupture pour l'étai et de 10 % pour les haubans.
Les haubans sous le vent ne doivent pas devenir mou dans des conditions de brise fraîche (3-4 beaufort).
La tension latérale du mât et la rigidité de l'étai sont réduite d'un facteur 2 lorsque les haubans sous le vent sont détendus (risque de démâtage)
Ces importantes caractéristiques sont souvent ignorées par les navigateurs. La plupart des démâtages proviennent de ces états de fait.
Afin de pouvoir contrôler tous ces paramètres importants,AEROFLEET à développé deux technologies différentes à savoir.


Première technologie
Nous avons développé un capteur de traction spécifique que se place au point d'ancrage de chaque hauban et qui à pour but de mesurer les efforts en permanence.
Chaque capteur est relié à une électronique de gestion, qui elle-même est reliée à un ordinateur. Cette technologie à pour avantage de pouvoir surveiller individuellement les efforts de pré tension qui sont appliqués, et durant la navigation il donne en permanence une image complète des différents efforts dans les haubans. Si le niveau des efforts devient dangereux, un signal sonore et lumineux averti le skipper.


Deuxième technologie
La deuxième technologie est le développement d'un tensiomètre autonome et portable, qui se place en quelques secondes sur le hauban et qui donne directement l'effort dans le hauban. Ce tensiomètre est capable de mémorisé 200 mesures, avec la date, l'heure, l'effort, le diamètre du hauban et la température au moment de la mesure.
Ce tensiomètre est avant tout destiné au haubanage, mais il peut également servir à effectuer des contrôles durant la navigation.

Explication technique